7 QUESTIONS À
Annabel Dassonville
Annabel Dassonville

Pouvez-vous définir votre métier en une phrase ?

C’est mettre en scène des espaces pour qu’ils racontent une histoire. 

Depuis combien de temps exercez-vous ?

Depuis une dizaine d’années. Au sein d’une première société, puis aujourd’hui avec Avant-plans. Bien avant, j’ai travaillé à la télé, pour Imagina le festival de la 3D. Une expérience en image, riche pour la suite. 

Quel regard portez-vous sur votre activité ?

Le premier regard, c’est l’écoute…  Écouter les différents acteurs d’un projet pour les comprendre plus intimement, je dirais. Les clients ne formulent pas toujours spontanément ce qu’ils souhaitent et donc le premier travail est de mettre en lumière la partie cachée ou inconsciente des idées pour faire émerger un fil rouge.

Pourquoi « Avant-plans »?

Parce que c’est le mot juste. Il traduit tout ce travail exécuté avant de tracer des plans… Pour après, scénariser les espaces pour qu’ils répondent aux besoins de tous et qu’ils envoient des signaux forts à tous.

Qui sont vos principaux clients ?

Aujourd’hui de grands groupes nous confient leurs espaces… Stands ou sièges sociaux. BPCE, les Chambres d’agriculture, Groupama, Ogilvy, Orange, Unilever … Quand le projet est terminé, ces espaces sont devenus leur territoire. La différence entre l’espace et le territoire, c’est l’appropriation. C’est ça, le corporate design.

Quelle est votre méthode de travail ?

D’abord, on a nos petits secrets de fabrication. Cela dit, notre credo, c’est la co-création. On rassemble les idées en amont avec le client, en aval avec les collaborateurs, on tient notre fil conducteur et hop… le lapin sort du chapeau. Plus sérieusement, les équipes sont constituées en fonction du projet. Pas d’équipe figée. 

Votre souhait pour Avant-plans ?

Continuer à m’y amuser, mais avec le plus grand sérieux.

 

CONTACT

Avant-plans SARL

19, rue d’Oslo
75018 Paris
Tel : +33 (0)1 83 91 69 82

Bureaux

PHOTO